Assurer le succès de la transition vers des bureaux non assignés grâce au masquage sonore: le cas de CAE

 Dans Masquage sonore

CAE, chef de file mondial en formation dans les domaines de l’aviation civile, de la défense et de la santé, s’est lancée en 2015 dans une grande aventure: révolutionner les aménagements de son siège social de Montréal pour les transformer en espaces innovants et dire adieu aux places respectives de bureau!

Au fil de sa croissance, CAE a développé son siège social en plusieurs pavillons (18 en totalité). Or, il n’était plus possible d’obtenir de surfaces additionnelles pour agrandir le bâtiment, car le site est enclavé entre plusieurs autoroutes. CAE vivait également, et vit encore, une croissance accélérée de son marché. Ce qui exige l’embauche de nouvelles équipes et… d’espaces supplémentaires pour les loger.

Faire plus avec moins!

Donc, nécessité absolue pour CAE d’optimiser sa surface de près de 1M de pieds carrés. Le défi était d’adapter l’environnement de travail conséquemment à ses besoins de croissance dans un espace limité. Pour se faire, CAE a opté pour une approche audacieuse à l’image des tendances actuelles en aménagement des milieux de travail : l’approche ABW (Activity Based Working).

Ce concept d’aménagement part du principe que, dans une même journée, les employés effectuent plusieurs types de tâches et ont besoin de choisir entre différents cadres de travail selon la tâche à réaliser. Dans cet environnement, les employés ne sont pas assignés à un poste de travail en particulier. Ils ont la liberté à chaque matin de décider comment, où et avec qui ils souhaitent travailler. L’espace de travail est conçu de telle façon qu’il est possible d’effectuer diverses activités au cours de la journée : avoir une conversation téléphonique confidentielle, travailler avec un petit groupe ou tenir une visioconférence…

Un aménagement de type ABW était tout indiqué pour CAE, car il lui permettait de réduire le nombre de postes physiques assignés et de configurer l’espace ainsi récupéré en zones d’activités correspondant aux différents besoins des employés au cours d’une journée : concentration, collaboration, socialisation, partage et apprentissage.

Un défi sur le plan acoustique

Cette formule d’aménagement comporte cependant des défis plus importants sur le plan acoustique, si l’on compare aux dispositions de bureaux conventionnelles. Le niveau sonore y varie constamment, car les équipes se déplacement librement dans l’environnement de travail. Il est à toute fin pratique impossible d’anticiper où vont s’installer les groupes plus ou moins bruyants.

L’importance accordée au confort acoustique demeure donc un gage de réussite pour ce type d’aménagement, qui avouons-le bousculent les habitudes! Un niveau sonore acceptable favorise l’adhésion du personnel à ces changements et permet une transition plus harmonieuse.

Dès le début de son projet de réaménagement, CAE s’est associé à l’équipe de Soft dB, expert mondial en acoustique et vibration depuis plus de 20 ans. La technologie de masquage sonore mise au point par Soft dB lui a permis de solutionner les défis acoustiques découlant de son choix d’aménagement.

Pourquoi choisir le masquage sonore?

En acoustique architecturale, les options disponibles sont l’absorption, le blocage ou la couverture du bruit. L’utilisation de matériaux absorbants et bloquants peut s’avérer coûteuse, notamment dans un contexte de rénovation. Alors que la couverture du bruit par le masquage sonore est une solution acoustique nettement plus avantageuse, surtout dans les bureaux à aires ouvertes, en raison de son faible coût et de sa flexibilité de design.

La technique du masquage consiste à ajouter un fond sonore dans l’environnement de travail à travers plusieurs haut-parleurs de manière à égaliser les ondes sonores et rendre la parole moins intelligible. Dans des espaces ouverts, le masquage sonore fait en sorte que l’on perd le fil des conversations à l’extérieur d’un certain diamètre. Les employés gagnent un confort acoustique relié à la diminution des nuisances sonores. Ce qui leur permet de mieux se concentrer et d’augmenter leur productivité au travail.

Le masquage sonore présente également un intérêt pour les espaces fermés, car il a pour effet de préserver la confidentialité des conversations et de garder les espaces flexibles (plus besoin de construire avec des murs dalle à dalle!). La reconfiguration ultérieure des bureaux devient plus facile.

L’utilité d’un système de masquage « dynamique »

Un espace à bureaux est un lieu dynamique où le bruit et les nuisances sonores varient beaucoup en fonction de l’horaire et des activités en cours. Pour y être optimal, le son de masquage doit s’adapter aux changements: il doit augmenter lors des périodes très actives et se faire plus discret lorsque le calme revient.

Le système développé par Soft dB offre une fonction exclusive d’ajustement automatique du volume du masquage. Dans chacune des zones où il est installé, son système analyse l’activité sonore en temps réel à partir des données fournies par des capteurs installés au plafond du local. Grâce à un processus de traitement de signal exclusif, il ajuste automatiquement le volume du masquage sonore, à la hausse ou à la baisse, selon l’intensité des bruits de conversation et des autres distractions sonores.

La capacité du système de Soft dB à s’adapter aux variations de bruit générées par les mouvements de groupes, et ce, de manière graduelle et imperceptible par les utilisateurs, en fait une solution acoustique particulièrement appréciée dans un cadre d’aménagement ABW.

Un standard d’aménagement incontournable

L’équipe de Soft dB a d’abord installé le masquage sonore chez CAE dans le cadre de deux projets pilotes. Les premiers résultats ont été très concluants et conformes aux attentes du personnel (niveau de satisfaction évalué à 80 %). À la suite de quoi, CAE a décidé de faire du masquage sonore un standard d’aménagement et de poursuivre son implantation graduelle dans l’ensemble des espaces de son siège social.

Il n’est pas toujours facile pour les employés de passer des bureaux conventionnels à une logique d’aménagement ABW. La gestion du confort acoustique est la clé d’une intégration réussie dans ce nouvel univers. Soft dB est fier d’y contribuer via la modernisation des installations de son client CAE. Les experts acoustiques associés au projet ont pu démontrer l’efficacité de leurs solutions de masquage sonore dans un environnement ouvert présentant de nombreux défis acoustiques.

Les changements apportés à l’aménagement des espaces et l’utilisation du masquage sonore permettent à CAE d’offrir aux 3500 employés de son siège social un cadre de travail innovateur, flexible et « acoustiquement » confortable.

Pour en savoir plus sur le masquage sonore et ses nombreux avantages dans les espaces de travail, visitez la section masquage sonore de Soft dB.

Vincent Le Men est spécialiste en masquage sonore et diplômé en génie mécanique avec une spécialisation en génie industriel. Il s’est joint à l’équipe de Soft dB en 2013 et contribue au développement du masquage sonore et à la vente des systèmes conçus par Soft dB.

S'inscrire
S'inscrire à l'infolettre Soft dB
Inscription à l'infolettre

En continuant d'utiliser ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

J'accepte